avis verifiés

la note totale attribuée est de 4.91 sur 5

4.91/5

Appelez-nous

Prix d'un appel local

Cafard, blatte : comment se débarrasser des cafards ?

Cafard, blatte : comment se débarrasser des cafards ?

Appelez-nous au 01 56 93 60 26

Prenez rendez-vous en ligne en quelques clics

Vous devez faire face à une invasion de petits insectes rampants dans votre logement. Si vous avez constaté qu’ils avaient 6 pattes, des antennes, des ailes et un corps ovale, il y a des chances que ce soit une invasion de cafards ou de blattes. Pour pouvoir s’en débarrasser plus facilement, il faut commencer par savoir certaines choses à leur sujet. Bien souvent, il est indispensable de faire appel à des professionnels de la désinsectisation de cafards.

doctor

UNE URGENCE ?

Nous intervenons en moins de 2 heures partout en Ile de France pour tout service de désinsectisation.

Les traitements pour se débarrasser des cafards

Qu’est-ce qu’un cafard ?

Un cafard est un insecte qui préexiste à l’homme puisqu’on estime qu’ils sont apparus il y a plus de 300 millions d’années. Il en existe plus de 6000 espèces réparties à différents endroits du globe. Ceux que nous connaissons en Europe mesurent entre 1 cm et 1,5 cm, mais certaines variétés peuvent mesurer plusieurs centimètres. C’est le cas à Madagascar par exemple où il est possible de trouver des spécimens qui mesurent près de 9 cm, ces cafards sont très impressionnants ! Le cafard appartient à l'ordre des orthoptères.

Quelle est la différence entre un cafard et une blatte ?

Nous employons régulièrement les deux termes pour désigner un insecte rampant dont le corps a une forme ovale. Mais en réalité, les mots « cafard » et « blatte » désignent exactement le même insecte. « cafard » est tout simplement l’expression familière de la « blatte ». Chez les professionnels de la désinsectisation, nous parlons de blatte, mais la plupart de nos clients souhaitent se débarrasser de leurs cafards et trouver une solution efficace et durable pour les éliminer.

Cafard ou blatte

Les cafards et les blattes sont considérés comme des nuisibles, car ces insectes investissent les habitations, forment des colonies et se nourrissent des déchets humains. À la longue, ils finissent par dégager une très mauvaise odeur et peuvent provoquer des allergies et transmettre des maladies. Il est donc indispensable de detecter au plus têt la présence de cafards.

Quelles sont les différentes espèces de blattes que l’on retrouve en France ?

Quelle est la différence entre les blattes, les cafards, les coquerelles et les cancrelats ? Aucune ! En réalité, ces mots désignent le même insecte rampant. Sauf que celui-ci se décline en plus de 4.000 espèces différentes. Si certaines vivent dans la nature, d'autres ont élu domicile dans nos logements et autres bâtiments (restaurants, bureaux, entrepôts, hôpitaux, etc.).

En France comme dans la plupart des pays développés, ils sont considérés comme des nuisibles notamment les quatre espèces suivantes :

  • La blatte germanique
  • La blatte américaine
  • La blatte orientale
  • La blatte rayée ou à bande brune
Différences entre un cafard et une blatte

Comment savoir si j’ai des blattes ou des cafards dans ma maison ?

Detecter la présence de blattes ou de cafards chez soi est assez facile. En effet, l’insecte dégage une odeur nauséabonde et surtout très persistante. Néanmoins, il y a d’autres moyens de s’apercevoir de leur présence. Premièrement, les blattes ne sont pas discrètes et se promènent chez vous le jour comme la nuit. Si vous êtes infesté de blattes chez vous, vous les verrez très vite. Ensuite, on peut les repérer quand elles muent, car elles laissent les résidus de leur ancienne enveloppe corporelle sur le sol. Enfin, comme tous les insectes, les cafards se trahissent avec leurs excréments qui sont de couleur sombre (noir ou marron) et qui mesurent en moyenne 2 mm de long.

Comment se débarrasser des cafards ?

Reconnaître un cafard
Cachettes cafards
Nourriture cafard
Cycle de vie d'un cafard
Piège à glue cafards
Désinsectisation professionnelle cafards
Tout savoir sur les cafards en 6 photos

Quand vous avez constaté les premiers signes d’infestation, il est conseillé de ne pas agir seul pour tenter d'éliminer les cafards. Même si l’on trouve des produits anti-cafards dans le commerce, il faut quand même se dire que les blattes véhiculent des agents allergènes et pathogènes et qu’il faut une certaine protection. Par exemple, chez Docteur Nuisibles, tous nos techniciens d’hygiène ont suivi une formation spécifique au cours de laquelle ils ont appris à manipuler des produits insecticides en toute sécurité et ont reçu le « certibiocide ». Ce certificat est reconnu par l’État qui conseille à la population et le ministère de la cohésion et des territoires recommandent aux particuliers de s’adresser à des entreprises de désinsectisation dont les employés ont reçu le « certibiocide ».

De plus, il n’est pas facile de repérer précisément la colonie de cafards et vous en avez peut-être plusieurs chez vous. Pour en être certain, il faut faire appel à des professionnels qui vous proposerons une solution. Le tarif des interventions varie selon la taille de la surface à traiter. Chez Docteur Nuisibles nous intervenons pour effectuer des traitements avec un gel spécial qui va tuer les blattes ou les cafards. Si vous n’avez pas repéré où se situe la colonie, ce n’est pas grave, car nos équipes sont spécialement formées à la détection de nuisibles dans votre maison. Ils sauront trouver les nids avec une grande précision. D’ailleurs, dans certains cas difficiles nous utilisons un chien renifleur spécialement élevé pour le repérage d’insectes.

Le gel agira très rapidement, car il sera véhiculé exactement comme les blattes véhiculent les agents pathogènes, en le transportant sur elle et en ramenant l’insecticide au cœur du nid.

Il est également possible de faire un traitement préventif, mais dans les résidences ou les logements en copropriété, il est nécessaire que ce traitement soit appliqué dans tous les habitats de l’immeuble. Par exemple, nous sommes régulièrement sollicités par les syndicats de copropriété pour des interventions groupées à titre préventif. Durant la durée du traitement, on veillera bien entendu à protéger les animaux et on ne laissera pas d’aliments à l’air libre.

Quels traitements pour stopper la prolifération des cafards

Pour lutter contre l'invasion de cafards ou faire fuir le cafard, il est possible de recourir à plusieurs moyens d'extermination. Le premier consiste à employer des insecticides professionnels. Ces derniers ont un effet rémanent et restent actifs pendant plusieurs jours. Ensuite, il y a les pièges à cafards (à glue ou à insecticide), le gel anti cafard, les aérosols fumigateurs, etc., qui viennent compléter le tableau.

De quoi se nourrissent les cafards ?

C'est avant tout la nourriture qui attire le cafard !

Certes, les cafards ne sont pas particulièrement dangereux au premier abord, contrairement au frelons asiatiques, qui fait beaucoup parler. Seulement voilà, les cafards sont considérés comme des nuisibles, car ils se nourrissent principalement de déchets humains. Ils se logent volontiers dans les habitats où ils trouvent de la nourriture à proximité et causent beaucoup de nuisances comme nous le verrons plus tard.

Les cafards ou les blattes sont des insectes omnivores, car ils se nourrissent de déchets, de résidus alimentaires de matière organique en décomposition. Ce qui est plus étonnant en revanche, c’est son goût pour l’amidon qui poussera la blatte à manger de la colle, des reliures de livre, des timbres ... Le régime alimentaire des blattes varie en fonction des variétés. Par exemple, les blattes orientales fouillent beaucoup les déchèteries pour trouver des aliments et de la matière organique en décomposition. Celle-ci est très dépendante de l’eau pour des questions de survie. La blatte américaine raffole du cuir et des cheveux, mais elle peut aussi s’attaquer à des animaux morts. Par contre, toutes les espèces de cafards sont susceptibles de développer une forme de cannibalisme, car ils peuvent décider de manger des cafards morts ou blessés.

Comment se reproduisent les cafards ?

La reproduction chez les cafards varie en fonction des différentes espèces. Tous pondent des œufs, mais la température et la durée de maturation varient d’une espèce à une autre. Par exemple, la durée de maturation d’un œuf de cafard germanique est de 40 jours alors que celle de la blatte orientale est de 6 mois. Chez la blatte américaine en revanche, elle dure jusqu’à 28 semaines. En réalité, la durée de maturation dépend aussi de la température ambiante. Par exemple, pour une blatte germanique, elle dure 40 jours à 30 degrés, mais si la température ne dépasse pas les 20 degrés cela pourra prendre 3 mois. La blatte germanique pond en moyenne 8 poches de 50 œufs dans sa vie. C’est celle qui se reproduit le plus. La blatte américaine en revanche produit en moyenne 15 poches qui contiennent environ 14 œufs. Il est donc très important de faire intervenir des professionnels de la désinsectisation qui s’occuperont des insectes comme des œufs pour éviter une nouvelle infestation. Comment la blatte femelle attire-t-elle un mâle ? C’est très simple. L’odeur nauséabonde que l’on sent quand on repère un nid de cafards est produite par les femelles. C’est donc une odeur qui attire les mâles et qui appelle à l’acte de reproduction.

Est-ce que les cafards des risques pour la santé ?

Contrairement aux insectes qui piquent, les cafards et les blattes ne répandent pas les agents pathogènes de la même manière. Pour commencer, ils peuvent être dangereux pour la santé, car ils sont susceptibles de véhiculer quatre agents pathogènes :

  • Les bactéries
  • Les champignons
  • Les protozoaires
  • D’autres parasites

Leur corps sécrète également des substances qui peuvent être toxiques et qui sont susceptibles de léser l’appareil digestif d’un chat ou d’un chien qui ont tendance à vouloir les manger. Comment répandent-ils ces agents pathogènes ? C’est très simple, ils les véhiculent sur eux. Les pathogènes se déposent sur les pattes et la carapace de l’insecte rampant qui le transmettent en entrant en contact avec différentes surfaces, en le déposant sur des aliments et même les textiles. Même si l’on considère que moins de 1 % des espèces de cafards interagissent avec le milieu de vie des humains, il faut constater que ce sont quand même des vecteurs de maladie contre lesquels il faut lutter. Les cafards sont aussi considérés comme étant l’une des principales causes de l’asthme chez l’enfant et même l’adulte, car ils provoquent des allergies. Il est donc indispensable d’agir très vite si l’on en trouve chez soi pour éviter qu’ils ne prolifèrent et influent sur la santé des personnes qui se trouvent à proximité.

FAQ Cafards

Tous nos articles sur les cafards

Des nuisibles chez vous ?

L’équipe de Docteur Nuisibles, entreprise de désinsectisation est là pour vous en débarrasser !

L’équipe de Docteur Nuisibles est là pour vous en débarrasser !

Les nuisibles les plus courants à Paris et en Ile-de-France :

Ils nous font confiance pour la dératisation et désinsectisation

  • Carrefour City
  • Century 21
  • Eiffage
  • Nexity
  • Vinci
  • Foncia

Découvrez le processus de Docteur Nuisibles

1. Contact

Contactez-nous afin que nous vous fassions votre pré-diagnostic en ligne.

  • Télé-techniciens disponibles 7/7 de 7h00 a 00h00
  • Prise de rendez-vous en ligne
  • Transparence des tarifs

2. Inspection

Votre technicien agréé procèdera un état des lieux complet de votre logement afin de vous préconiser le bon traitement.

  • Déplacement et diagnostic gratuit
  • Un rapport ainsi qu’un devis vous sera remis

3. Traitement

Votre technicien effectuera le traitement préconisé précédemment lors de votre diagnostic.

  • Un rendez-vous dans les 2h 7 jours sur 7
  • Techniciens agréés par le ministère de l’environnement
  • Une approche minutieuse

4. Suivi

Que ce soit avant ou après l’intervention, nous vous fournissons toutes les recommandations afin d’optimiser au mieux votre traitement.

  • Remise de recommandations
  • Suivi téléphonique
  • Tous nos traitements sont garantis
Go to top of page